AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  




Partagez | 
 

 Swann T. Huskard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NEUTRES
avatar
NEUTRES

▌My Messages : 47
▌Inscription le : 25/04/2011


❝ C'est un secret?
❝ Pièces d'or: 10
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Swann T. Huskard    Lun 25 Avr - 21:26



    P R E N O M S: - Swann & Théodore -
    N O M: - Huskard -
    M E T I E R: - Paladin -
    A G E: - trente-trois ans -
    H A B I T A T I O N: - Aucune habitation, vagabonder et dormir dans les maisons closes. C'est déjà un petit bout de paradis -
    G R O U P E: - Neutre - --
    M O N D E: - Nouveau Monde. Prochaine étape l'ancien monde :P -





What do you look like? ;

Loin d'être un chef-d'oeuvre, il se rapproche de la perfection masculine et sans grande modestie, son sale côté narcissique va s'élever à son paroxysme. Il reflète un nouveau genre d'art. Un art unique né à partir d'une plume régulière et à la fois impeccable, laissant derrière elle des traits ineffaçables et magiques. Mais qui parfois, laisse des pâtés monstrueux. Aux traits parfois fins, proches de l'élégance féminine aux courbes élancées reflétant une légèreté angulaire qu'on trouve sur le physique de Narcisse. Ou bien parfois, l'opposée contradictoire avec des traits lourds qui s'approchent plus de l'ours mal léché un matin d'hiver, qu'on retrouve sur le physique de Mars dieu de la guerre. Mais ne nous emportons pas sur les qualités physiques ou pas, du jeune homme, procédons par étapes.

Une tête possédant une forme plus ovale que ronde, dessiné avec des traits appuyés, mais néanmoins assez fins entourant son visage à la teinte pêche. Un derme soyeux, qui au toucher vous donne la sensation de sentir au bout des doigts, cette fibre unique qu'est la soie. Ses pupilles noires semblants êtres pris au piège dans un rubis, proche d'un brun très clair qui a l'éclatante lumière lui donne cette couleur rouge, sont posés au centre de ses petits yeux amendes. Des yeux pleins de convictions et remplis d'assurances. Laissant parfois paraître un regard hautain, moqueur et supérieur, parfois ardent et énigmatique, semblant vous hypnotiser de par son sens de la déduction. Un peu plus haut, on peut apercevoir, au-dessus de la courbure sombre de ses cils hâlés, lui servant de protection. Ses sourcils noirs à la faible courbure peint sur son mince front plat. Ses pommettes sont élevées, ses joues sont subtilement sillonnées, son nez le centre de son visage, est légèrement retroussé et sa bouche aux lèvres accortes, fines et pâle qui servent souvent à maintenir une quelconque clope. Enfin, sa mâchoire est angulaire aux coups de crayon délicat qui suit le même schéma jusqu'au menton, où une barbichette travaillée dessinée par monsieur fait la star. Il pense que ça lui donne un air cool. Une création originale qui suscite quelques questions. Une tête maintenue par un long cou légèrement robuste à la pomme d'Adam marquante.

Le corps est dessiné sous le même coup de pinceau que le visage. Tout en longueur, Swann est assez robuste, avec des muscles légèrement épais qui forment malgré tout d'agréables courbes de chaires. Des clavicules marqués et rigidement tracés. De larges épaules trapus, son dos vigoureux qui donne une impression de sécurité, de longs bras musculeux qui se terminent par de grands doigts fins, baladeuses et agiles. Sur son annulaire gauche trône une alliance, qu'il cache parfois avec du sparadrap pour faire ses coups foireux. Un torse subtilement dessiné, athlétique prenant la longueur de son corps méticuleusement travaillé. Des hanches rigoureuses et de grandes jambes. Un corps qui laisse paraître une solidité ferme, rigide et forte. Si s'en est pas plus, pour sa force physique. Un grand gaillard qui vous donne une sensation certaine de sécurité.

Dans la globalité, sa silhouette est élancée et humble, laissant place à une démarche précieuse, originale et recherchée. Ce qui lui donne une prestance et une forte assurance. Laissant parfois jouer l'impertinence dans son tableau. Des pas qui peuvent sembler dans un premier abords lourd et disgracieux. De par sa tenue lourde. Mais qui n'en reste pas moins agile, toujours à l'affut du moindre danger. Comme un animal, il guette.

Nous avons omis de parler d'une dernière chose. C'est à ce moment que le pinceau devient plus doux. Faisant des courbes effilés avec un crayon des plus raffinés. À commencer par ses mèches droites qui viennent s'entremêler jusqu'au bas de son cou. lui donnant un style de cheveux plutôt court. D'un brun foncé soyeux, qu'il coiffe souvent en arrière avec en passant ses mains dessus. Mais parfois, il les laisse ébouriffés sur sa tête. Une frange vient recouvrir la moitié de son front venant même embêter ses yeux, il les coiffe parfois à droite, parfois à gauche. Tout dépend des jours et de son humeur. Mais on peut souvent le voir avec une espèce de béret casquette sur la tête. Blanche avec une grosse rayure noire en son centre.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

What did you expect? ;

« Arrière mécréant ! Toi qui a l'habitude de te foisonner sur les chemins de traverses et voler les bourses de vils personnages aux faciès d'amphibiens qui ne demandent qu'un baiser pour se transformer en prince charmant ! Mes poches saignent et mes pièces dorées se sont éparpillés pendant que je les astiquais ! Que dois-je faire pour me faire pardonner pendant que je me fais voler ? Si je savais nager, je chercherai cette rivière du temps et commencerais à remonter le contre-courant pour effacer mes erreurs. Mais malheureusement, ma prof de natation était trop sexy pour que je me concentre sur la bonne chose. Alors, toi au regard perfide et mesquin, laisse-moi une chance de me racheter et passer une belle journée. Allé me remplir le cœur pour qu'il atteigne des kilos d'argents aux poids hors catégorie et payer les plus belles femmes que la terre a accouchée. Non, non ! Ne m'arrêtes pas ! Je veux continuer d'exprimer ce que ma langue a gardé en le bloquant avec un nœud de silence. . . »

Comme certains l'auraient compris ou en fin de compte pas du tout. Ce qui est écrit ci-dessus est du hors sujet. Mais pas seulement, ça montre aussi l'incroyable imbécilité de notre héros, qui préfère user sa langue plutôt que d'abimer ses phalanges qu'il affectionne et bichonne avec amour. Un traître comme il est rare d'en voir. On en fabrique plus des comme ça. Et pourtant sur l'étiquette, il n'y a pas écrit "Made in China." C'est plutôt du "made in Judas." Mais assez de blabla inutiles et un peu plus de blabla pratique et informatif. Est-ce que vous connaissez les caméléons ? Ces lézards étranges au regard qui peut tourner à trois-cent-soixante degrés, qui s'accroche aux branches avec leurs pattes crochus et quand ils avancent semblent suivre le rythme frénétique du hip-hop, au ralentie et avec classe tellement qu'il se sent frais. Si je saurais dessiner, je ferai une bande dessinée avec un caméléon comme "pimp" qui donnerait des claques au talc pour bébé à des gazelles prostitués. Et sans oublier cette capacité unique à ce camoufler, changer de couleur pour échapper aux prédateurs les plus horribles et méchants, avec des crocs aiguisés et aussi bruyants et stupides que ces méchants de "Walt Disney". Je ne suis pas vraiment fan des caméléons, j'ai une préférence pour les pingouins, ils sont plus mignons. Donc pour revenir à nos moutons, ça fait pleins d'animaux ça. Swann ressemble un peu cette bestiole au sang-froid. Plus au niveau du caractère ou pour être précis à sa capacité unique. Le jeune homme peut changer et non pas de couleurs, mais de caractère. Une explication s'impose afin de dissiper tout ce brouillard. Peu importe avec qui il se trouve, la première chose que notre "bad boy" fait, c'est d'analyser en gros le caractère du nouvel ami qu'il s'est fait. Pour ensuite adapter les réponses et son caractère. Pour faire simple et compliquer la chose par la même occasion avec des métaphores. Il revête des masques que la majorité des humains mettent pour tromper son prochain. Mais lui ce couvre la face avec pour plaire et faire bonne impression afin de mieux s'approcher de sa victime et de l'arnaquer. Cerner le coeur des gens, c'est un peu son job. Arnaqueur professionnel. Soutirer de l'argent à de pauvres âmes, leur faisant croire à un rêve afin de mieux les dépouiller. Que c'est mal et vilain. Mais il faut bien gagner son frique pour rouler sa bosse.

Nous allons maintenant procéder à une fouille plus profonde. Si un jour un flic vous dit une chose pareille, croyez-moi, craignez pour votre popotin. Nous allons mettre Swann à nue, en faisant bien attention à pixeliser ses parties et ses seins. Le téton est un aphrodisiaque étonnant. Comment est notre homme au naturel, quand il n'essaye pas de plaire à personne. On peut dire que c'est une personne mystérieuse qui ne parlera jamais de son passé, mais qui garde quand même son histoire terrée au fond des bars et bien cachée, qu'il recrache parfois quand il a trop bu. Alcoolique, il l'est, même s'il possède une certaine résistance aux liqueurs, elle arrive à abattre tous les hommes et femmes confondus et lui aussi est compris dans le lot. C'est un joyeux luron qui pense plus à s'amuser qu'à être sérieux. Mais quand les moments ne sont plus à la plaisanterie, il peut devenir incroyablement sérieux. Il n'y a pas de juste milieu. C'est soit l'un, soit l'autre. Vous connaissez le paresseux cet incroyable animal tout mignon tout pleins, qui ne fait que dormir à longueur de journée ? Cette chose au sourire béat et cette grimace d'imbécile. Et bien on peut en retrouver quelques qualités chez Swann. C'est la paresse. Tout travaux manuel, hors d'intérêt devient une plaie pour notre gentleman. Feignant à souhait. Dormir c'est le paradis, marcher c'est l'enfer. Dormir c'est le paradis, travailler c'est l'enfer. Dormir c'est le paradis, arnaquer c'est l'enfer. À non, ça c'est le paradis, parce qu'il est question de gagner de l'argent facilement. En parlant de paradis, vous voulez ce qu'est le paradis pour notre jeune homme. C'est simple, le paradis serait un bar, simple et ancien. Lumières tamisés et pianiste. Et dans ce bar il y aurait plusieurs célébrités. Le gloire est le rêve de chacun. Même s'il est inavoué. Ainsi que les plus belles nymphes de notre terre, qu'il pourrait draguer facilement. Ô oui que c'est un pervers. Mais assez différent. Il vous séduit de mots doux et sucrés, déclarant son du moment, aussi passionnel soit-il. Mais ce ne sont pas des mots en l'air, mais bel et bien de l'honnêteté envers les beautés qu'il admire. Séducteur oui, fidèle, je sais pas, mais loyal aussi. Sans oublier dans son petit coin de paradis des hommes pétés de thunes faciles à dépouiller grâce à de vils mensonges. Les mensonges, doux mots qui sortent facilement par la bouche et qui pénètrent dans les oreilles avec délicatesse. Fin orateur et aussi rusé que maître renard, Swann est passé maître dans l'art du mensonge. Il peut vous faire croire en l'impossible tout en créant cet atmosphère du possible. Enfin, il est bon quoi. Un peu grognon sur les bords et légèrement égoïste avec une pointe de narcissisme. On se demande comment un type comme lui a pu être marié. Pauvre petite chose qui s'est unie à cet horrible machin qui sert d'homme. Voilà, le gros de son caractère a été dit. Il y a toujours des choses qu'on oublie. La liste serait trop longue et ce forcer à trop réfléchir fait mal au cerveau. Déjà qu'il n'est pas très gros.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

You are not supposed to know... ;

Le destin est une drôle de chose. Il peut vous apporter le bonheur, comme il peut vous apporter le malheur. Vous faire prendre une route semée d'embûches, comme une route à la voie facile. Mais jamais, il n'altère dans vos choix. Vous êtes libres de choisir le destin qui vous fait envie. C'est un peu comme un kinder surprise. On ne sait jamais sur quel jouet on va tomber. Tout est une question de destinées qui se sont liées pour finalement ce délier. Des choix mauvais et d'autres bons. L'impasse du chemin qui vous oblige à faire demi-tour ou alors le trou béant que vous n'avez pas vue sans moyens de retour possible. Pourquoi je vous raconte ça ? Et bien la vie de Swann c'est un peu des choix du destin qu'il a pris, en empruntant une route pleine d'erreurs. C'est avec un ton un peu plus sérieux que je vais vous conter l'histoire de sir Huskard.

Swann est né dans ce que le monde appel communément, le "nouveau monde". Bien qu'il ignore pourquoi puisqu'à ses yeux, rien n'est nouveau. Après tout c'est chez lui. Orphelin dès la naissance, il ignore qui sont ses parents biologiques. Il fut recueillit par un homme qui à l'époque de sa naissance, même quelques mois plus tard, n'était qu'un adolescent. Matthieu Huskard, aussi dit le "Papa des miséreux." De nombreux orphelins avaient adoptés son nom de famille. Malgré son jeune âge, il dirigeait un petit groupe d'enfants tous plus jeunes que lui. Et tous abandonnés de leurs parents. Mais pas depuis leur naissance. Swann était le premier et le seul. Matthieu accueillait, les bras ouverts, toutes les petites crapules que le nouveau monde pouvait engendrer. Aussi bien qu'il fut rapidement traité comme une plaie au sein de la société des adultes. Une tâche qu'ils ne pouvaient pas effacer tellement l'adolescent était rusé. Cette bande de crapule était réputée pour le vol à l'étalage, surtout de vivre. Leur art inné pour le pickpocket, les arnaques en tous genre et la mendicité. Ce qui pouvait sembler innocent, mais pas pour les commerçants, les citoyens et les touristes un peu trop zélés qui avaient développé une dent contre ce groupe un peu trop imposant. Les forces de l'ordre n'avaient pas le pouvoir d'arrêter ça. Trop nombreux, ils arrivaient bien à en attraper quelques-uns qu'ils envoyaient en maison de redressement, mais c'était peine perdue. Un de perdue et dix de retrouvés, comme il était dit. À qui la faute ? Non moindre à la recherche des véritables coupables, ils préféraient taper sur les doigts des fauteurs de troubles. Mais moi je les connais les coupables. Ce sont les parents irresponsables qui abandonnent leurs enfants, pour les livrer à la rue. Un discours que trop peu éloquent aux yeux des adultes. Car leur irresponsabilité est transmise aux enfants. Un point c'est tout. Le coupable sera toujours celui que l'on déteste. Point barre. Pour revenir un peu à la trame de l'histoire, Swann fut donc élevé par ce pré-homme. Innocent de nature et au coeur d'or. Mais qui était un être sans fois ni lois. Malgré le fait qu'il était le plus jeune de la troupe. La bande qui composait à cette époque la première génération de sales gosses. Il ne fut pas traité différemment. Tu voulais manger ? Tu chapardais. Tu voulais te faire respecter ? Rien de mieux que les poings. Tu voulais une vie plus rangée dans le bien ? On t'abandonnait. La seule règle et respectée par un serment de sang et fraternel, était de ne jamais user de ses pouvoirs où de ses capacités aux seins de la confrérie. Difficile de survivre quand on est un bébé. Mais heureusement, il fut pris en charge par une fille. Douce et gaie qu'il considérait comme sa grande soeur. Mais le destin les a vite séparés. Elle fut dans un futur assez proche, écrasée impitoyablement et malencontreusement par une charge lourde. Mais ça encore, c'est une autre histoire. Assez triste par ailleurs.

Les années défilèrent, comme les aiguilles d'une montre à gousset qui avançaient mécaniquement et normalement. L'emblème de la bande la montre à gousset. Chaque membre en avait une, généralement volés à de riches notables ou bien trouvé au sol et cassés, la plupart irréparable. C'était pour leur rappeler combien le temps était important. Et que tout était une question de timing dans la vie. Le temps et le destin avait effacés des êtres irremplaçables. Non, chaque personne de la bande était unique. Certains connaissaient un destin épouvantable, sans possibilité de les revoir un jour. Pour eux, une lys était jetée dans la rivière aux innombrables déchets, qui bordait leur repère. D'autres étaient simplement envoyés en maison de redressement, où certains s'évadaient. Mais même à leur sortie, ils recommençaient leur déchet. Des horreurs, ces enfants en ont vus. Mais ils ont continué à garder le sourire. Pour revenir à l'histoire de Swann. Maintenant âgé de six ans. On pouvait le voir courir, les souliers troués, les vêtements rapiécés, et la casquette flottante, trop grande pour sa petite tête. La figure toute crasseuse de poussières et autres saletés, et entre ses dents un morceau de pains qu'il venait de voler. Sans oublier le clinquement des pièces d'ors qui retentissaient dans sa poche et qu'il avait dérobé. Et enlaçant dans ses bras un panier rempli de baies sauvages qu'il avait pris à la petite Isabelle. La pauvre bourgeoise et souffre douleur de ces sales gamins. Mais qui était la seule à venir jouer avec eux. Sans doute par bon coeur. Les gamins l'aimaient bien. Et personne n'y voyait aucune objection. Mais son importance dans l'histoire ne viendra qu'après. Les scènes comme celle-ci était courante pour Swann. Avec une touche de courses poursuites, tantôt avec les forces de l'ordre, ou encore les commerçants en colères. Ou bien les touristes un peu trop naïfs. Le jeune garçon réussissait toujours à s'échapper, empruntant des dédales dont lui seul a le secret, s'effaçant complètement et comme fumée à l'air, s'évaporant aux coeurs des ruelles. Les jours s'écoulèrent, passèrent dans le rythme quotidien et mouvementé de ces jeunes enfants. Rire et s'amuser. Multipliant les mots de passes de leur cachette, car les fouines il y en avait. Des guerres de groupes sous les yeux de leur chef qui avait lui aussi grandit au point de devenir un adulte. Un jeu, qui finissait souvent avec des blessés. Mais "juré craché, si je mens je vais en enfer. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer. Un crachouille dans la main et on se la sert. Interdiction d'utiliser nos pouvoirs." Une règle d'or, la seule ! À ne surtout pas oublier.

Si le temps n'a pas de géniteur ce n'est pas du cas de Matthieu Huskard. Maintenant jeune papa d'une fille. Mais quand on grandit, la vision du monde change. Et un malfrat innocent, ne le reste pas éternellement. On essaye de passer à l'étape supérieure. On cherche l'argent, plus d'argent. Tout ce que le chef disait, les enfants l'écoutèrent avec attention et acceptèrent avec admiration sans pousser la moindre plainte. Ces années-là, le nombre de voles augmenta d'une façon fulgurantes. Des actes de délinquances qui étaient souvent en premières pages de grands journaux. Ce gang qui ne faisait jusqu'à présent presque pas de bruit, ce faisait entendre d'un grondement sourd dans la capitale. Mais le plus alarmant, c'était les arnaques. Quand maître renard donnait des leçons à ses étudiants, pour leur apprendre comment voler le fromage de maître corbeaux. Ceux-ci écoutaient avec attention. Aucun détail n'était épargné. Que ce passe t-il quand le nombre de rats augmente ? Qu'ils sont insupportables aux points de vouloir les chasser ? On les extermine. Nouvelle politique adoptée, tuer à vue d'oeil, c'est ce que les agents des forces de l'ordre avaient reçus comme consigne. Si certains hésitaient à le faire, d'autres en prenaient un malin plaisir à s'exécuter. Aussi bien que le nombre d'enfants de la rue, diminuait. Une sombre années. À cette époque Swann était âgé de dix ans. Et quelques mois après le chef, Matthieu fut arrêté, condamné à de la prison. Tout le monde ignore le nombre d'année qu'il devait passer entre ces murs. Ensuite le groupe éclata. Les méfaits diminuèrent. Sans leur chef, les enfants étaient perdus. C'était le cas de Swann. Mais des irréductibles gardaient encore le fort. La deuxième génération. Mais c'est encore une autre histoire ça. Et elle finit mal aussi.

Pendant trois ans, notre jeune héros erra seul dans les rues de la capitale. Exerçant ce qu'il avait appris et gardant ses sales manies d'arnaqueurs et de voleurs. Tout en ayant un emploi de cireur de chaussure à côté. C'est ce qu'il appelle une couverture. Il n'avait pas trop à se plaindre. Même si parfois il lui arrivait de rêver d'être dans une maison chaleureuse, avec une famille qui l'aimerait pour ce qu'il est. Il en rêvait surtout les jours d'hivers. Un rêve qui n'allait pas tarder à se réaliser. Cette jeune fille Isabelle, qu'il avait perdu de vue, et cela depuis que les massacres des enfants perdus avaient commencé. Un jour, alors que Swann cirait des chaussures. À des personnes trop feignantes pour le faire et par la même occasion, essayant de dérober la bourse bien fourni du client, il se fit interpeller par cette jeune fille à la longue chevelure ondulée et blonde. Il rata son vole et de plus, ce fit remarquer, ce qui lui valut plusieurs coups de bâtons de la part de cet honorable gentleman. Le jeune garçon dénigra la jeune fille à coup de jurons. Avant de la reconnaître. Il fut surpris qu'elle soit devenue une aussi belle demoiselle. Elle était âgée de trois ans de plus que le vagabond. Après quelques échanges, elle lui proposa de venir vivre chez elle. Au début réticent, il accepta, de toute façon il n'avait nulle part où aller. Et ce n'est pas comme si on l'attendait quelque part. Les parents d'Isabelle acceptèrent, ils étaient très ouverts et s'adonnait au bénévolat. Mais à une condition, notre petit garçon devrait travailler comme maid. Comme serviteur, un majordome. Tout propre tout beau et costumé. Le voilà dans une nouvelle vie plus simple et plus facile. Mais chassez le naturel et il revient au galop. Il ne pouvait s'empêcher d'arnaquer de riches personnes lors de banquets organisés par la famille. Et ça passait comme une lettre à la poste. C'est aussi dans ces années-là qu'il commença à avoir une addiction pour les jeux d'argents. Qui s'arrêta net grâce à l'intervention d'Isabelle. Il va s'en dire qu'il était tombé sous son charme. Même si cette dernière le considérait plus comme un petit frère qu'autre chose. Mais finalement quelques années plus tard, ils finirent par se marier. Inutile de raconter comment. C'est le résultat qui compte. Et ce serait trop long.

C'était un jour d'été. Swann avait 22 ans passés et le jeune couple vivait dans un appartement plutôt luxueux. Le garçon qui était devenu un homme était devenu plus sage et docile qu'à l'époque. Des bonnes manières c'étaient encrés en lui et il était devenu un fin orateur. Mais sa sale manie pour l'arnaque était restée au grand secret de sa femme. Donc ce jour maudit où la pluie tombait du ciel. Ce qui arrivait rarement en cette période de l'année. Sa femme connut une mort tragique. Un accident sur la chaussée. Un coché un peu trop distrait n'avait pas vue la jeune femme traverser et c'était le choc. Swann l'apprit le soir en rentrant de son travail. Il travaillait comme banquier, dans la banque de son beau-père. Après cet incident malheureux qui avait complètement abattu le jeune homme. Il disparut. Pour être plus précis, il s'en était allé à des affaires plus sombres. Fructifiant avec la mafia locale et divers criminels. D'anciens compagnons qui avaient complètement perdus le chemin de la bonté. Swann aussi faillit perdre ce chemin. Mais il arrive parfois que des évènements inexpliqués arrivent. Comme le fait de revoir un défunt lors d'un songe. C'est parfaitement ce qui arriva à notre héros. Ainsi il put repartir dans de bonnes bases le coeur tout joyeux disant au-revoir à ses périodes sombres. Mais les affaires sont les affaires. Il finit par escroquer de grandes entreprises et la mafia. Les entreprises gardèrent le silence, mais pour ce qui est des vermines. C'est une autre histoire. Il avait entendu parler d'un autre monde. Pourquoi pas tenter sa chance là-bas et essayer de recommencer quelque chose.








Who are you? ;

« Prénom/Pseudo: Je suis une légende /PAN/
« Age: Des millions d'années !!! :P
« Comment avez vous connu le forum?: Top-site !
« Suggestion d'amélioration ou autres: Si j'en ai je les feraient savoir.
« Voulez-vous un parrain?: Je sais pas... Non, je ne désire pas être parrain, pas pour le moment. ^^
« Code règlement: Valide, Kahly'.
« Personnage sur l'avatar: Kaburagi T. Kotetsu de Tiger & Bunny.



Dernière édition par Swann T. Huskard le Ven 29 Avr - 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE • CRONOS
avatar
FONDATRICE • CRONOS

▌My Messages : 356
▌Inscription le : 15/04/2010


❝ C'est un secret?
❝ Pièces d'or: 100
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Swann T. Huskard    Lun 25 Avr - 21:39

    Welcome boy et bon courage pour la suite de ta fiche ♥



Je voudrais tenter ma chance, j'ai besoin de changer d'air. Je veux entrer dans la danse, aller vers la lumière. La lumière de mon enfance, mettre fin aux mystères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auroria.forumactif.biz
NEUTRES
avatar
NEUTRES

▌My Messages : 47
▌Inscription le : 25/04/2011


❝ C'est un secret?
❝ Pièces d'or: 10
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Swann T. Huskard    Ven 29 Avr - 14:29

    Merci !! Merci !! Et fiche terminée. Bonne lecture. En passant, je ne me suis pas relus. J'ai été découragé trop long é_è... How et bon courage !!! xD... Prenez votre temps pour lire, je comprendrai si je dois attendre ! Sur ceux ! J'ai terminé !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN • ROSE NOIRE
avatar
HI I'M WILDCAT
ADMIN • ROSE NOIRE

▌My Messages : 120
▌Inscription le : 06/04/2011


❝ C'est un secret?
❝ Pièces d'or: 10
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Swann T. Huskard    Ven 29 Avr - 20:49

Bon, au début, j'avoue avoir pensée : "mon dieu, mais il a un grain celui-là !". Puis de paragraphe en paragraphe, les fautes ne se font plus très voyantes, et nous voilà déjà sur la grande élancée de la partie histoire très finement écrite et pensée. Chapeau. J'aime beaucoup aimé, et je n'y vois par ailleurs aucun problème (bien qu'une petite relecture, au moins pour les deux première parties, ne serait pas de refus) pouvant retarder ta validation. Donc ceci dit, je vais de ce pat le faire, en espérant que Aeriya me plussoie de près (si elle passe par là, je lui fait Coucou /o/ *out*).
Très belle histoire, vraiment. Un plaisir à la lecture (puis malgré le nombre conséquent de ligne, ça va plutôt vite, en fait). ~



CL: #FF6347

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wonderland-graphics.com/
FONDATRICE • CRONOS
avatar
FONDATRICE • CRONOS

▌My Messages : 356
▌Inscription le : 15/04/2010


❝ C'est un secret?
❝ Pièces d'or: 100
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Swann T. Huskard    Ven 29 Avr - 22:06

    Tout me parait bon alors je n'ai plus qu'à te redire bienvenue et te demandé de patienter jusqu'à la semaine qui arrive pour commencer le rp, tu peux d'or et déjà réserver ton avatar dans le topic pour & créer ton relationship ! ♥ Par contre pourrais tu compléter les informations sur ton profil s'il te plait ? Merci d'avance !



Je voudrais tenter ma chance, j'ai besoin de changer d'air. Je veux entrer dans la danse, aller vers la lumière. La lumière de mon enfance, mettre fin aux mystères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auroria.forumactif.biz

HI I'M Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Swann T. Huskard    

Revenir en haut Aller en bas
 

Swann T. Huskard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
♣ INDEX ♣
 :: Fiches de présentation :: FICHES VALIDEES
-

© version 03 by aeriya. toute reproduction intégrale ou partielle est interdite.
le forum appartient entièrement à son staff.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit